Frédérique Pouzol, Psychopraticienne à Opio

Frédérique Pouzol, Psychopraticienne à Opio

Pourquoi suis-je devenue thérapeute ?

Je suis une anxieuse et je le resterai toujours. La différence est qu’aujourd’hui mon anxiété me sert plus qu’elle ne me dessert.

A l’âge de 25 ans j’ai développé un Trouble Anxieux Généralisé (TAG) qui a réduit ma vie comme une peau de chagrin, à la taille de mon petit studio parisien.

Tout a commencé par une attaque de panique dans le métro sans aucune raison apparente. Choquée par cette expérience très désagréable durant laquelle j’ai cru mourir, j’ai décidé d’éviter le métro, préférant le bus ou la marche à pied. Mais les crises ont repris dans le bus et dans la rue, de jour comme de nuit. Mes stratégies d’évitement se sont démultipliées et j’ai fini par ne plus sortir du tout. Après quelques mois d’enfermement dans mon propre appartement, j’ai consulté mon médecin traitant qui m’a directement envoyée consulter un psychothérapeute.

Je me rappelle encore 30 ans plus tard de ma première séance et de ma dernière ! Cette thérapie m’avait littéralement et profondément transformée. J’ai alors voulu comprendre comment une simple thérapie par la parole et quelques exercices dits « d’exposition » pouvaient à ce point agir sur ce qui, quelques mois auparavant, m’apparaissait comme incontrôlable et inguérissable.

Nos ressources sont infinies

Mais hélas la plupart d’entre elles restent inexploitées, car souvent inconnues de nous-mêmes.

Nous passons notre vie entière à traverser des joies, des peines, des épreuves plus difficiles que d’autres qui laisseront en nous une marque indélébile. C’est ce qu’on appelle le « trauma ». Le trauma est un choc qui crée une blessure psychique. Il en découle « le traumatisme » qui n’est autre que la conséquence du trauma et qui se décline en différents symptômes imprimés dans notre inconscient.

De notre capacité à dépasser, à intégrer, voire à sublimer ces épreuves dépend notre parcours de vie, notre équilibre psychique et notre épanouissement personnel.

Nous sommes un flux constant.

La psychothérapie, faut-il encore le démontrer, est un passage incontournable dans la réparation de nos blessures psychiques, qu’elles soient conscientes ou inconscientes

Quel est mon parcours ?

J’ai débuté mon parcours par une formation universitaire en psychopédagogie de l’adulte à l’université de Paris XIII. J’ai ensuite exercé diverses fonctions au sein des ressources humaines de grands groupes internationaux avant de m’orienter vers le coaching professionnel et personnel.

Pour ce faire, j’ai suivi une formation avec l’École Française de Coaching à Paris sanctionnée par un examen et une certification.

Installée en cabinet libéral, je remarque rapidement au cours de ma pratique en coaching de vie que certaines problématiques de mes clients dépendent plus du champ de la psychologie que du coaching. J’ai donc décidé de repartir sur un cursus de formation de fond, à temps plein cette fois et 3 années durant pour décrocher une certification en Praticien en Psychothérapie après la soutenance d’un mémoire sur le thème méconnu de l’apotemnophilie.

Par ailleurs, dans le cadre de mon cursus d’études, il m’a été donné l’opportunité de participer à des formations complémentaires pour étoffer mes connaissances théoriques et diversifier mon approche.

La psychogénéalogie et à la PNL

La psychanalyse et la psychopathologie étant des modules obligatoires, j’ai choisi en parallèle de me former à la psychogénéalogie et à la PNL.

  • La psychogénéalogie ou analyse transgénérationnelle est une approche psychothérapeutique des individus à partir de l’héritage familial en associant la psychanalyse à la généalogie.
  • La P.N.L (Programmation Neuro-Linguistique) est un outil qui étudie les processus comportementaux.

Mon champ d'application aujourd'hui

A ce jour, j’étudie toujours la psychanalyse et je suis devenue experte dans le traitement des Troubles de l’Anxiété Généralisée qui ont explosé durant et après la pandémie de Covid-19 particulièrement chez les adolescents et les jeunes adultes.

Ainsi, en collaboration avec le centre de recherche médical C2-Care, j'ai intégré la pratique de la Thérapie par Réalité Virtuelle (TRV), issue des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) dans le traitement des phobies et des symptômes issus des troubles de l’anxiété comme l’anxiété sociale, les troubles du comportement alimentaires, l’agoraphobie etc.)

J'ai, depuis quelques années, installé ma pratique au sein de deux cabinets, l'un dans le village de Bar sur Loup et l'autre à Opio, dans l'arrière-pays de Cannes, à proximité de Valbonne et de Grasse la capitale du parfum.

J'accueille quotidiennement adultes et adolescents, individuellement ou en couple, en perte de repères, en quête de sens ou à la recherche d'eux-mêmes.

Comme le phare aide les navigateurs dans la nuit, j'aide les individus à naviguer dans les méandres de leur histoire présente et passée et je les accompagne avec bienveillance et professionnalisme dans le travail qu'ils font sur eux-mêmes, leur changement, voire leur transformation.

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à RESALIB

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.